La retouche photo peut-elle être éthique ou est-ce le diable incarné ? Découvrez le point de vue d'une retoucheuse photo professionnelle. Une article du blog www.pixelbees.fr #photoretouching

La retouche photo et son côté éthique est un débat sans la fin dans le monde de la photographie !

Doit-on retirer telle imperfection ? Doit-on lisser la peau d’un visage pour plus de netteté ? Faut-il vraiment transformer le corps d’une femme qui ne répondrait pas aux “critères de beauté” ? Est-ce que retoucher c’est tromper ?

Ces questions reviennent sans cesse, et je n’ai malheureusement pas LA réponse ultime, qui mettra tout le monde d’accord. Mais vous vous doutez bien que j’ai quand même mon petit avis sur la question !

Et c’est justement de ça dont je vais vous parler aujourd’hui ! Doit-on considérer la retouche photo comme de la triche ? Est-ce vraiment éthique ou pas ? Les restrictions actuelles ont-elles vraiment un sens ? C’est parti !

RETOUCHE PHOTO : ÉVOLUTION DANS LE TEMPS

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les retouches photos ont toujours existé. 

La retouche photo au 19e siècle

La retouche est née en même temps que l’appareil photo au 19e siècle L’arrivée de logiciels tels que Photoshop, Pixlr ou Lightroom, n’ont fait que la démocratiser. 

À l’époque des appareils photos argentiques, on retouchait les photos à partir des négatifs, en les grattant pour réaliser des effets, en faisant des montages. 

Pourquoi retoucher les images à cette époque-là ? Pour les mêmes raisons qu’aujourd’hui au final : 

  • pas assez de profondeur de champ sur la photo
  • un contraste pas assez prononcé 
  • ou encore une luminosité à accentuer sur un paysage ou un portrait. 

Le montage photo existait même déjà ! On découpait à la main les négatifs et on les réassemblait avant d’en tirer un positif.

L’avènement du numérique

Le numérique est ensuite arrivé dans les années 80. La retouche s’est alors démocratisée, et est devenue tabou. Les mentalités ont pourtant beaucoup évolué au fil du temps. 

Les extrêmes et abus de retouches photo sur les mannequins des années 1990/2000 sont (presque) terminés. 

Alors qu’aujourd’hui la tendance revient largement vers le naturel. 

Certaines stars comme Keira Knightley, Tyra Banks ou Diane Kruger n’hésitent plus à poser sans “fard” dans les magazines féminins et sur leurs réseaux sociaux.

Yves Rocher (un de mes clients préférés) a pris la décision de ne plus retoucher aucune peau de mannequin dans leurs visuels (je me suis même faite gronder pour l’avoir suggéré sur un visuel). 

Dove axe sa communication sur des portraits de “vraies” femmes, sans retouche, avec leurs rondeurs naturelles, leurs imperfections, comme on peut le voir dans cette campagne publicitaire qui a plus de 10 ans :

LA RETOUCHE PHOTO ET LA LÉGISLATION

Le décret Photoshop

Depuis le mois de mai 2017, le “décret Photoshop” réglemente la retouche photo, dans le domaine de la beauté, et plus particulièrement les photos de mode faisant souvent polémique. 

Cette loi stipule que les marques et la presse ont désormais l’obligation de mentionner “photographie retouchée” dans les publications contenant des photos à visées commerciales, impactant l’apparence physique des mannequins. Notamment lorsque le visuel a été modifié par le biais d’un logiciel de traitement d’image tel qu’Adobe Photoshop, afin d’affiner ou d’épaissir la silhouette du mannequin. 

L’objectif principal étant de lutter contre les troubles alimentaires, tels que l’anorexie et la boulimie, qui touchent, en France, plus de 600 000 personnes. 

Et la pénalité est suffisamment lourde pour dissuader : 37 500 € d’amende !

Et sur le terrain ?

Certaines marques comme Urban Outfitters sont très vigilantes et font désormais figurer la mention sur leur site internet, comme on peut le voir sur leur e-shop français :

mention photographie retouchée

Mais pour être honnête, force est de constater que cette nouvelle mesure n’est pas toujours appliquée à la lettre dans les magazines.

En tant que retoucheuse photo, bien que je comprenne les motivations et bénéfices d’un tel décret, je dois avouer que l’application sur le terrain est plus compliquée : enlever une cicatrice sur le mannequin justifie-t-il la mention ? Et un bouton qui aurait poussé pendant la nuit ? Et que dire du maquillage qui, si il est bien réalisé, permet autant de transformations que la retouche photo ?

Bref, vous l’avez compris, le débat est loin d’être simple.

LA FACE CACHÉE DES RETOUCHES PHOTOS

Amincir les mannequins

Quand on parle de retouche photo, on a tendance à penser tout de suite au fait de mincir un mannequin. Cette pensée est bien ancrée dans les croyances populaires.

Et si je vous disais qu’en réalité cette pratique ne concerne qu’une infime partie de l’utilisation de la retouche photo (moins de 0,1 %). Et je vais même vous confier un secret : de toute ma carrière professionnelle, en matière de transformation de corps on m’a plus souvent demandé d’épaissir une silhouette de mannequin trop squelettique que l’inverse !

Je peux compter sur les doigts d’une main le nombre de fois où l’on m’a effectivement demandé d’affiner une partie du corps d’un mannequin.

La vérité sur la retouche photo

Ce que je veux vous dire, c’est que la retouche photo est partout les amies ! Et qu’elle sert à tellement d’autres choses qu’à modifier des silhouettes …

Les réseaux sociaux vous proposent des filtres à appliquer sur vos images, pour avoir un beau feed. Les photos alimentaires sont retouchées pour vous donner envie. Et c’est ok ! Bien utilisée, la retouche permet de rendre plus esthétique des éléments, d’harmoniser vos visuels. 

Regardez ces 2 photos… Celle de droite est retouchée. Et pourtant, ça ne saute pas aux yeux ! J’ai juste supprimé le rouge vif de l’image (regardez les ongles) pour plus de douceur.

La retouche photo vous permet de :

  • retirer les imperfections comme une poussière sur un objet pris en gros plan
  • faire un détourage pour retirer un touriste en arrière-plan sur vos clichés
  • retirer un fil électrique mal placé
  • corriger des yeux rouges
  • recadrer une photo
  • ajouter un filtre sur une photo aux couleurs un peu ternes avec des presets Lightroom
  • et tellement d’autres choses encore !

C’est donc assez réducteur de la limiter à amincir un corps, vous comprenez ?

L’œil a naturellement tendance à être dérangé par ce qui n’est pas “conforme”. Un horizon qui penche, une photo mal cadrée, un élément indésirable sur une photo… Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte pour que l’on apprécie visuellement une photo. La retouche photo aide énormément dans ce sens.

LA RETOUCHE D’IMAGES VRAIMENT EN CAUSE ?

Vous l’avez compris : le problème avec la retouche photo ne sont pas les retouches en elles-mêmes, mais bel et bien ce que l’on peut en faire. C’est un fait : quand on possède la technique, on peut manipuler les gens et les images. 

Mais c’est un faux problème en réalité, car la retouche photo n’est qu’un outil. 

Il peut être utilisé à bon ou à mauvais escient, un peu comme l’argent au final. D’un côté vous avez ceux qui l’utilisent pour acheter des armes. De l’autre, vous avez ceux qui l’utilisent pour aider les autres. 

La retouche photo n’est pas, selon moi, LE problème. 

Le véritable problème se situe au niveau des diktats imposés par les secteurs de la beauté et du luxe. Ils influencent les tendances, et par la même occasion les complexes des femmes, jeunes femmes et adolescentes. 

retouche photo et mode

La retouche photo est un moyen d’arriver à atteindre un objectif précis. Peut-être faudrait-il incriminer les objectifs visés et l’éthique personnelle de chacun, plutôt que le moyen d’y parvenir non ?

MA VISION DE LA RETOUCHE PHOTO

Je pense que mettre en lumière les qualités d’un visuel est primordial, surtout quand il s’agit de mettre en avant un portfolio ou tout simplement son business et son blog (avec une charte graphique et des couleurs à respecter par exemple).

Et puis en soi, la photographie est déjà une perception faussée de la réalité !

Lors d’un shooting portrait par exemple, la personne va prendre une pose spécifique, pas forcément naturelle pour elle. Et elle aura sûrement fait appel à une maquilleuse, peut être des faux-cils, beaucoup de fond de teint, une gaine … Dans un tel contexte, peut-on vraiment affirmer que l’on ne triche pas déjà, avant même d’avoir effectué de quelconques retouches ? 

L’objectif d’un portrait est de mettre en valeur une personne, en montrant son meilleur profil, en choisissant un angle et un cadrage précis.

La retouche photo intervient ensuite pour améliorer le visuel, l’embellir et corriger ses petits défauts.


Je conclurais cet article, qui sort un peu de l’ordinaire, en vous rappelant que chaque visuel compte. Vos visuels sont votre image de marque.

Alors avant de retoucher vos photos, demandez-vous à chaque fois quel message vous souhaitez véhiculer.

Je suis curieuse de connaître votre avis sur la question maintenant… La retouche photo, c’est le diable incarné pour vous ?

pixelbees-bannière-1
pixelbees-free-presets-lightroom

5 presets Lightroom offerts

Pour retoucher ses photos depuis son téléphone ou son ordinateur.

Write A Comment